ZIN : Un projet iconique pour les tours WTC 1 et 2

Les tours du World Trade Center forment l’angle central du projet utopique des années 70 pour le quartier Nord de Bruxelles. Le Manhattan belge était organisé en son point central par 8 tours identiques, qui se répondaient chacune aux autres.

Quartier Nord – Bruxelles

Des décennies plus tard et un projet jamais abouti (la tour 4 du WTC ne sera jamais construite), le quartier nord mono-fonctionnel a bien du mal à survivre et les mètres carrés de bureaux vides se succèdent le long du boulevard du Roi Albert II.

Une longue réflexion a été menée depuis 2016 avec Lab North sur l’avenir de ce quartier. Depuis lors, l’angle occupé par l’administration flamande a été rasé pour un nouveau projet, intitulé Quatuor, dans lequel la banque Barco viendra y installer son siège mais pas seulement. Befimmo y construit un projet immobilier novateur et multi-fonctionnel. Nous en reparlerons prochainement dans une émission Archi Urbain sur BX1.

Nous retrouvons Befimmo dans le projet de rénovation des tours 1 et 2 du WTC qui vient d’être présenté au MIPIM ce mardi 12 mars 2019. Au pilotage du projet architectectural de ZIN, il y a Jaspers-Eyers & Partners, déjà partenaire dans le projet Quatuor. Le bureau est associé à celui de Djamel Klouche, AUC à Paris, et au bruxellois 51N4E qui se retrouve également dans les réflexions de Lab North.

Zin – coupe du bâtiment – @befimmo-51N4E-Jaspers-Eyers&Partners

Au lieu d’une simple restauration du bâtiment existant, il s’agit ici d’ajouter une dimension inédite au projet en reliant les tours par un nouveau volume de 14 étages à double hauteur créant une nouvelle condition pour le développement d’un édifice mixte. Le rapport à la ville est aussi totalement repensé avec un rez-de-chaussée ouvert, avec de nombreuses adresses, développant diverses relations à la ville et à l’espace public. Chaque étage possède une terrasse à l’est créant, avec le jardin suspendu sur le toit une continuité verte avec le parc Maximilien. Le projet constitue ainsi une réponse au contexte environnant et aux développements futurs. Ce nouveau concept flexible instaurera, en Europe, un nouveau standard pour les bâtiments mixtes de grande échelle.

Zin – espace végétalisé – @befimmo-51N4E-Jaspers-Eyers&Partners
Zin – toiture serre – @befimmo-51N4E-Jaspers-Eyers&Partners
Zin – espace intérieur végétalisé – @befimmo-51N4E-Jaspers-Eyers&Partners
Zin – entrée côté gare du Nod – @befimmo-51N4E-Jaspers-Eyers&Partners

Le projet insiste radicalement sur la réutilisation, non seulement en considérant le bâtiment actuel comme banque de matériaux mais aussi grâce à un concept architectural innovant. En jouant intelligemment avec les conditions et en complétant celles-ci avec un certain nombre d’interventions stratégiques et une dimension prospective, un édifice robuste est conçu. Celui-ci pourra, dans le futur, s’adapter de manière flexible à un usage changeant. Par l’addition d’un nouveau volume aux plateaux à double hauteur, par la prévision de divers circuits de circulation avec de nombreux accès, et par l’activation de l’espace urbain comme s’il était un hall partagé, un complexe mixte est mis en place qui n’est pas pensé pour un type d’utilisation, mais qui pourra évoluer au fil du temps.

Le projet comprend 70.000 m2 de bureaux qui seront occupés par l’administration flamande, 5.000 m2 occupé par un espace co-working style Sylversquare (propriété de Befimmo), 127 appartements, un hôtel « urbain » de qualité de 240 chambres, une salle de fitness, …

« Ceci est un projet exemple, à une échelle sans précédent. Le bâtiment existant est la matière première du nouveau projet : 68% est réutilisé. Au niveau du recyclage, le bâtiment sera recyclé à 95%. Au-delà de ces chiffres, le projet montre comment la pensée circulaire change la façon dont on conçoit l’architecture. En raison de sa grande taille, l’usage pourra évoluer au fil du temps : le nouveau projet est résistant au temps grâce à sa construction et son dimensionnement, aux différentes possibilités de circulation et à la relation avec la ville. L’insertion de végétation en fera également une destination saine et attrayante. Cette diversité de conditions fait de l’édifice un champ des possibles pour un avenir ouvert et durable. » Johan Anrys co-fondateur du bureau 51N4E.

Le bâtiment existant sera conservé au maximum. Les étages souterrains, les fondations et les noyaux de circulation seront préservés. Au total cela représente 62% du bâtiment actuel qui sera réutilisé. Les éléments qui seront démolis recevront une nouvelle vie. Globalement, c’est plus de 95% de tous les matériaux et équipements existants qui seront sont récupérés ou recyclés et plus de 30 matériaux du nouveau bâtiment seront certifiés C2C.

La pensée circulaire n’est pas seulement basée sur la récupération et la certification, elle repose également sur une perspective d’avenir à très long terme pour le bâtiment. La structure de base de l’immeuble sera identique pour les différentes fonctions et offrira ainsi une grande flexibilité. Le projet ne s’axe donc pas uniquement sur les besoins d’aujourd’hui, mais il pourra dans le futur également être adapté à ceux de demain.

Le confort de l’utilisateur et la durabilité vont de pair. Une façade intelligente garantira le confort de manière économe en énergie. Des panneaux solaires en façade fourniront de l’énergie ainsi qu’une protection solaire et les fenêtres ouvrantes offriront de l’air frais en journée et un refroidissement naturel la nuit.

Les toitures du bâtiment et la serre seront également équipés de panneaux solaires. La chaleur et le froid seront extraits du sol à l’aide d’un système géothermique, qui couvrira plus de 60% des besoins énergétiques. Un échange d’énergie entre les différentes fonctions permettra de réduire encore davantage les consommations.

Pour financer ce projet à 365 millions d’euros, Immobel promet qu’il n’y aura pas d’augmentation de capital. Néanmoins, deux jours après la présentation de Zin au MIPIM, le journal L’Echo annonçait que le groupe immobilier avait mandaté l’agent immobilier CBRE pour trouver un acheteur à la Blue Tower à Bruxelles. Une vente qui pourrait rapporter 120 millions d’euros. (lire l’article)

Zin – vue globale du projet – @befimmo-51N4E-Jaspers-Eyers&Partners
Zin – bureaux à double hauteur – @befimmo-51N4E-Jaspers-Eyers&Partners
Zin – coupe façade mixte logements et bureaux – @befimmo-51N4E-Jaspers-Eyers&Partners
Zin – vue nocturne du parc Maximilien – @befimmo-51N4E-Jaspers-Eyers&Partners
Zin – entrée du Vlaamse Overheid – @befimmo-51N4E-Jaspers-Eyers&Partners
2 comments to “ZIN : Un projet iconique pour les tours WTC 1 et 2”
  1. Pingback: BX1 : Emissions de la saison 18-19 – ARCHI URBAIN

  2. Pingback: ARCHI URBAIN (13/33) : Martine Rorif, Befimmo – quartier Nord (Quatuor + Zin) – ARCHI URBAIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.