SITE BAVIERE, Liège – Belgique

Bavière est le lieu-dit de l’ancien hôpital de Bavière. C’est un site urbain majeur liégeois à l’abandon depuis plus de vingt ans et qui a fait l’objet de plusieurs projets de réurbanisation sous différentes formes avant d’arriver aujourd’hui à un vaste projet mixte comprenant au total +/- 100.000 m².

Au début du XVIIème siècle, le prince Evêque Ernest de Bavière fit don d’une de ses propriétés en Outremeuse pour y construire un hôpital. Ouvert en 1606, cet hôpital, rapidement nommé de « Bavière », était initialement situé au niveau de la place de l’Yser.

Le Bâtiment devenant trop exigu (pour l’enseignement universitaire et les besoins hospitaliers notamment), il a été décidé en 1890 de construire un nouvel hôpital sur le site des Prés Saint Denis (actuelle Place des Congrès). Il fut ensuite décidé de transférer l’hôpital vers le site actuel de Bavière. Le nouvel hôpital de Bavière fut inauguré en 1895. Lors du transfert de l’hôpital, la chapelle de Style Louis XIV érigée en 1606 à côté de ce qui fut le premier hôpital de Bavière a été reconstruite sur le nouveau site.

L’hôpital devenant de plus en plus restreint, il a été envisagé de construire un nouveau bâtiment sur le plateau de la Citadelle (sur les hauteurs de Liège). La première pierre du nouvel hôpital fut posée en 1974. En parallèle, l’université décida de construire son propre hôpital académique dans le domaine du Sart-Tilman. Le transfert se fit progressivement et s’acheva en novembre 1987.

La majorité des bâtiments du site de Bavière furent arasés en 1991. Aujourd’hui, seuls subsistent la Chapelle et le bâtiment d’entrée. 

À l’état de chancre depuis 1987 et après l’échec de plusieurs projets privés, le site de Bavière a été acquis par le consortium Bavière Développement en 2012.

Après le lancement, en 2019, des travaux de construction du Pôle des Savoirs (Province de Liège) et du réaménagement des espaces publics du Boulevard de la Constitution et de la rue des Bonnes Villes (Ville de Liège), c’est à présent le développement d’un premier projet privé qui peut démarrer avec l’octroi du permis d’urbanisme du lot D comportant 149 appartements, 3 commerces et une crèche, ainsi que les parkings (600 places) et caves en sous-sol.

L’objectif des trois partenaires (BPI Real Estate, Thomas & Piron Bâtiment et UrBa Liège), rassemblés au sein de la société Bavière Développement SA, est d’emblée affiché :

  • Reconstruire un nouveau quartier dans la ville, en misant sur la mixité, la mobilité douce et l’esprit de convivialité, si chers aux liégeois
  • Reconnecter Liège et ses habitants avec ce site mythique, en friche depuis plus de trente ans, en le faisant revivre
  • Faire Revivre Bavière en tant que quartier interconnecté, intergénérationnel et offrant une qualité de vie remarquable

Pour mené à bien leur projet, les promoteurs ont fait appel à une consortium d’architectes : Société Momentanée Archi-Bavière constituée par Assar Architects, L’Atelier Architects et VERSO Architecture.

Le projet offrira sur une grande mixité de fonctions qui permettra la redynamisation du quartier pour un public très varié, tant par son âge que par sa structure familiale. Outre l’offre d’appartements de différentes dimensions (24 appartements 1 chambre, 67 appartements 2 chambres et 19 appartements 3 chambre), un immeuble de 39 lofts sera construit, il comportera également un lieu de coworking ainsi qu’un espace extérieur commun

Mais la mixité s’entend également au niveau du quartier dans son ensemble avec l’implantation d’un pôle médical et académique sur les ruines de l’ancien hôpital de Bavière, dont les anciennes façades seront conservées, ce qui permettra une continuité avec l’histoire du site, à la fois dans sa forme et dans sa fonction.

Le projet sera complété par un centre sportif et un ilot intergénérationnel comportant des logements pour étudiants, une maison de repos et de soins et une résidence services, le tout complété par des appartements. Ces éléments feront l’objet de demandes de permis ces prochains mois.

La circulation intérieure du futur quartier sera exclusivement réservée à la mobilité douce (piétons, cycles).

À l’intérieur du triangle de Bavière, l’aménagement ambitionne une ouverture de l’ilot bavière sur le quartier d’Outremeuse, et plus largement sur la ville, afin d’offrir des continuités piétonnes entre la Meuse, le futur jardin du boulevard de la Constitution et la Dérivation. Cette ouverture du triangle de Bavière se caractérise par une porosité permanente de l’ilot et par la création d’un espace vert intérieur approchant un hectare et représentant le quart de la surface du terrain initial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.