BRUOCSELLA : Le lauréat 2017 est « Raining poetry in Brussels »

Souvenez-vous, c’était le dimanche 5 février dernier, Archi Urbain réalisait un focus sur le prix Bruocsella dans la cadre de son émission sur BX1 (revoir l’émission)

Le lauréat – parmi 12 candidats – a été dévoilé ce 31 mai et c’est le projet « Raining poetry in Brussels » porté par l’asbl “L’arbre de Diane” qui a remporté le prix.

L’asbl “L’arbre de Diane” a pour but de servir la poésie et la littérature, dans toutes les langues et sous toutes ses formes, en visant à toucher le grand public et, plus particulièrement, les jeunes. Dans l’objectif d’une réappropriation de l’espace public, la favorisation des interactions interculturelles et intergénérationnelles, Raining Poetry in Brussels veut susciter la créativité et créer un espace d’inspiration et de création culturelle.

Puisque nous fêterons, en 2018, les 50 ans de « Mai 68 », le projet s’inscrit dans l’assumation et la revendication du multiculturalisme bruxellois. En sensibilisant le public à la poésie, afin de la rendre plus accessible à tous, « L’arbre de Diane » veut participer à la revitalisation des quartiers par l’art.

Le projet se présente sous forme de petits poèmes, en plusieurs langues et graphiques, pochés sur les murs de l’espace public bruxellois. Ces petits tags auront la particularité de n’être visibles que par temps pluvieux, grâce à l’utilisation de sprays, hydrofuges et biodégradables, dont les particules s’activent lorsque les surfaces sont mouillées.

Les poèmes seront placés dans le centre-ville de Bruxelles fin février, avec un parcours élaboré en concertation avec les responsables de l’Espace public de la Ville de Bruxelles. Un site internet sera créé pour mettre en avant les créations et le parcours. Les artistes, professionnels et novices, qui auront participé seront présentés sur le site internet de manière plus détaillée. Le parcours sera aussi apparent sur l’application mobile Poetrip de promenades littéraires. Des photos de découvertes des poèmes et des parcours seront régulièrement relayées sur les réseaux sociaux.

Cette première initiative de « Raining Poetry » prendra fin en mars 2018. La durée de vie des créations poétiques est de 2 à 4 mois. Les œuvres continueront d’être présentes jusqu’à leur disparition naturelle. Un livre de photographies verra le jour ainsi qu’une exposition en partenariat avec le CFC-éditions de la Région bruxelloise.

Le jury a apprécié la mise en avant de la poésie, forme d’art inattendue dans la ville, à la vue de tous.
En se servant de la pluie comme révélateur, le projet, dans son originalité, permet d’utiliser une caractéristique de notre météo en un élément ludique, éducatif et empreint de surréalisme belge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *