BULB : Rising Waters – Shiping Our Gardens, Street and urban valleys

BULB : Rising Waters – Shiping Our Gardens, Street and urban valleys

La biennale du paysage urbain de Bruxelles (Brussels Urban Landscape Biennial – BULB) questionne l’eau pour son édition 2018 en proposant à 4 bureaux de paysagiste bruxellois de réfléchir à cette problématique sur différentes échelles.

L’eau n’est pas un sujet anodin pour Bruxelles. Céline Fremault, Ministre de l’Environnement, organise avec son cabinet et son administation les journées bruxelloises de l’eau depuis 3 ans. Ensemble, ils étudient les possibilités de remettre la Senne à ciel ouvert et de la mettre en valeur. Divers projets se concrétisent tant au Sud (parc le long de la Senne au boulevard Paepsem) qu’au Nord de Bruxelles (nouvel espace PME water friendly au niveau du RoRo). « J’ai aussi des projets pour le centre avec une remise à ciel ouvert au niveau du Parc Maximilien ou encore des taques transparentes qui permettraient de voir couler la rivière sous nos pieds » déclare la Ministre.

Dans l’exposition proposée à Bozar, Latitude Platform interprète chaque centimètre de la région comme s’il s’agissait de la détention, de la rétention et du traitement des eaux (de pluie). JNC International s’intéresse à la nouvelle Ukkelbeek Valley en faisant émerger un nouveau paysage urbain au travers d’une vallée dont la rivière a depuis longtemps disparu sous la voirie. Les enjeux sont triples : réintégrer le cycle de l’eau dans la ville, maximaliser le potentiel écologique de l’espace public par un maillage vert et bleu et restituer l’accès à l’eau dans l’espace public en y faisant resurgir l’eau claire du fond de la vallée.

Taktyk s’intéresse très précisément à la commune de Forest. Ce territoire s’expose régulièrement aux inondations. Avec les prévisions pluviométriques à l’horizon 2100, la commune doit faire face à un défi technique important si elle ne veut pas retrouver ses habitants sous eau. Le bureau propose en trois magnifiques maquettes une solution évidente et réaliste.

Enfin, Bas Smet interroge le territoire de la Région avec ses cartographies. En prenant le prototype de la commune de Molenbeek, son bureau définit trois couches très différentes : un lit argileux bordé en périphérie d’une bande d’alluvions qui forme un sol très fertile, et enfin en remontant vers les crêtes, une couche sablonneuse qui permet l’infiltration des eaux sur les coteaux.
Le bureau Bas Smet assure qu’une approche spécifique pour chacune des bandes assurerait la qualité de son écosystème tout en permettant de concevoir un projet urbain répondant à l’augmentation démographique.

BULB s’interroge donc sur les changements climatiques et le réchauffement de notre Capitale. Outre l’exposition, une conférence s’est tenue lors de journée d’ouverture par Georges Descombes, qui fut suivie par un symposium avec les acteurs locaux et européens.
Enfin, 4 curated walk seront organisés ce samedi 22 septembre sur le territoire de la région bruxelloise (Parc Roi Baudouin, Porte de Ninove, Wiels, Thurn & Taxis)

BULB : Rising Waters – Shiping Our Gardens, Street and urban valleys

Je ne serais pas complet sans vous parler de la sortie du livre de Christophe et Jacques Mercier chez Racine. « Paysages citoyens à Bruxelles » vous expose et vous vous invite à la promenade dans 50 lieux où la nature et l’humanité ont repris leurs droits.
Ce guide met en lumière l’incroyable énergie que les Bruxellois déploient pour investir les espaces verts.

Plus d’infos :
Dates : du 21 septembre au 11 novembre 2018
Lieu : Bozar. 23 rue Ravenstein. 1000 Bruxelles
Commissaire : Joachim De Clerck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.