PIERRE HEBBELINCK : LE CHAT cartoon museum, Bruxelles

Le Chat Cartoon Museum – ©sau-msi.brussels et Atelier Pierre Hebbelinck

Le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort, et le dessinateur Philippe Geluck ont signé, ce jeudi 22 novembre 2018, la convention de partenariat relative à la construction et à l’exploitation du futur musée du Chat et du cartoon, à deux pas du Palais royal et du Parc de Bruxelles.

Ils ont présenté avec l’architecte Pierre Hebbelinck le projet architectural de l’immeuble qui sera construit par la Société d’Aménagement Urbain (sau-msi.brussels) pour accueillir LE CHAT cartoon museum sur le site du Bip – Maison de la Région, rue Royale.

La Société d’Aménagement Urbain y érigera un immeuble contemporain, modulable, dans le respect du patrimoine voisin grâce à une concertation étroite avec les Monuments et Sites, l’asbl Mont des Arts et les institutions mitoyennes.

LE CHAT cartoon museum occupera quelque 4.000 m2 de surfaces brutes sur 7 étages, dont 4 hors sol. Cette nouvelle institution culturelle sera, une fois construite, accessible via le portail ceint de deux lions du 6 rue Royale, l’entrée de la Cour des Lions du Bip.

La SAU prévoit d’introduire la demande de permis d’urbanisme en 2019, d’entamer le chantier de construction en 2020 et de l’achever en 2022, l’équipe de Philippe Geluck assurant ensuite les aménagements intérieurs pour ouvrir le musée en 2023.

« Ce musée est la réalisation du rêve d’un enfant de Bruxelles qui souhaite partager avec le plus grand nombre cet esprit bruxellois si particulier et son rêve de fraternité » (Philippe Geluck).

LE CHAT cartoon museum sera un lieu qui célébrera les maîtres du dessin d’humour et l’animal le plus populaire au monde. Il comportera trois sections principales :
– la première retracera quatre décennies de la vie du Chat sous toutes ses formes (dessins, croquis, planches, tableaux, écrans, sculptures et objets)
– la deuxième célébrera les grands maîtres et les jeunes talents du dessin humoristique : Sempé, Chaval, Siné, Steinberg, Gary Larson, pour les internationaux, mais aussi Kroll, Demoor, Herr Seele ou Kamagurka pour les Belges.
– la troisième proposera aux visiteurs amoureux des chats des expositions temporaires consacrées à cet animal qui fascine les hommes depuis l’Égypte ancienne.

Le projet offrira au Palais du Coudenberg une nouvelle liaison entre les vestiges archéologiques situés au sous-sol et le reste du parcours muséal situé au rez-de-chaussée, ce qui facilitera notamment l’accueil des personnes à mobilité réduite. Par ailleurs, des niveaux en sous-sol seront créés sous le futur musée du Chat et du cartoon, pour permettre à Bozar d’agrandir ses espaces de stockage, avec pour lui un accès direct à ces niveaux par l’étage de sa salle Henry Le Bœuf.
La SAU investira 9,38 millions d’euros pour ériger l’immeuble « brut », modulable, tandis que Philippe Geluck financera l’ensemble des aménagements intérieurs, pour un montant de 4,5 millions, avec le soutien de ses mécènes et sponsors privés. Le dessinateur fera par ailleurs don d’une série de ses œuvres personnelles à la Région. Et Bozar financera les 2,3 millions nécessaires pour créer ses espaces en sous-sol.

Le Chat Cartoon Museum – Bip – ©sau-msi.brussels et Atelier Pierre Hebbelinck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.